Nos formations

L'école du GLEM

Autres formations

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 160 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
265 Abonnés

Vient de sortir.

 

Livre.jpgRésumé de l’ouvrage :

Le soin par la lumière est en plein essor, qu'il s'agisse de luminothérapie ou de chromothérapie, bien que la rigueur scientifique peine encore à reconnaître ces techniques, ne parvenant pas vraiment à en discerner les avantages, les inconvénients et surtout les limites. La médecine photonique s'en départit en ce qu'elle n'utilise pas la couleur en tant que telle mais module l'émission de photons via des disques colorés activés par un éclairage approprié.

Outre l'aspect original de ce mode d'émission que l'on peut quantifier, la médecine photonique se caractérise par la possibilité d'encadrer, de suivre et de diriger l'usage des photons grâce à une méthode exploratrice spécifique et rigoureuse. Il s'agit d'une technique authentique fondée sur la réorganisation énergétique et fonctionnelle de l'activité des électrons. La thérapeutique photonique se révèle très efficace à l'égard des accidents traumatiques, des processus infectieux et fébriles, des phénomènes douloureux aigus ou des manifestations allergiques.

De nombreuses autres applications sont en cours d'expérimentation avec des résultats très prometteurs. Fruit de cinquante années de recherches et de pratique, la médecine photonique (ou photonomédecine) est la quintessence de la chromothérapie. Aucun autre processus d'exploitation des couleurs ne permet une telle précision. Cet ouvrage à vocation scientifique et pédagogique ouvre une voie thérapeutique alternative porteuse d'espoir.
Livre co-écrit avec les Docteurs Pascal Vidal, docteur en médecine, homéopathe, acupuncteur et auriculothérapeute et Pascal Bécu, docteur en médecine vétérinaire et auriculothérapeute.

Si vous êtes intéressé, si vous voulez commander cet ouvrage, rendez-vous sur 

http://photonomedecine.org/

-----------------

Ce message n'apparait qu'une seule fois pas session d'accès au site
Il disparaitra automatiquement au bout de 40 secondes.
Pour pouvez aussi cliquer sur le bouton fermer pour le faire disparaître immédiatement.

Fermer

Nous contacter

G.L.E.M.
Groupe Lyonnais d'Etudes Médicales

(Membre de la F.A.FOR.ME.C)
Association sans but lucratif.
Siège social:
49, Rue Mercière
69002 LYON
Téléphone : 04 72 41 80 08
Télécopie :  04 78 37 55 13

Site web : glem.org

Secrétariat :
(Diana)
contact@glem.org

Webmaster :
(Michel MARIGNAN)
marignan@glem.org

Mentions légales

Site hébergé sur OVH

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Articles généraux - Petite histoire du GLEM

 CE QUE LE GLEM A ETE, LES PERSONALITES QUI L'ONT CONSTRUIT, CE QU'IL EST MAINTENANT.
Dr Chantal VULLIEZ.

 « Je suis très ignorant, la vérité n’en existe pas moins ».


Cette phrase de KAFKA, outre le fait de rappeler notre amitié envers nos amis tchèques, résume bien l’idée maîtresse qui anime le GLEM.

Vulliez.jpgLe GLEM est avant tout une structure amicale et confraternelle, qui a fêté ses 45 d’existence.

A la base de sa création, des hommes et des femmes à la recherche des différentes pièces du "grand puzzle de la vie." Ce camaïeu de tous bords et de toutes convictions a résisté activement et stoïquement aux nombreux cataclysmes qui ont tenté d’ensevelir la médecine Hippocratique, celle qui allie humilité, don de soi et éthique.

C’est en 1965 que Paul NOGIER, entouré de son amie Madeleine FRIMAT, fonde le GLEM. Son but est clair : promouvoir les techniques médicales innovantes en stimulant la recherche et les observations cliniques les concernant. Pour ce faire, il structure  progressivement l’enseignement de différentes disciplines mal connues, structuration suivie ultérieurement par les Facultés de Médecine pour certaines, comme c’est le cas de l’Acupuncture et de l’Homéopathie.
Le Professeur Pierre MAGNIN, qui est alors Recteur de la Faculté de Médecine de Besançon, en s’ouvrant à ces disciplines, les aide à franchir la rivière de l’ignorance de la plupart des médecins "bien pensants" de l'époque.


Au sein de cette association, l'une des plus anciennes associations médicales de France, sont passé et se sont exprimé des personnalités très diverses et dont je ne peut que dresser la longue liste.

- Le Docteur Paul NOGIER, membre fondateur et Président d’honneur du GLEM, dont les travaux ont été reconnus et encouragés au niveau international depuis Juin 1987 par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), et reconnu personnellement comme le fondateur de l’Auriculothérapie.

- Le Docteur René J. BOURDIOL qui est à la base de l’évolution de la Médecine manuelle, de la Statique et auteur d’un traité d’irido-diagnostic,

- Le Professeur Jean BOSSY, Professeur d’Anatomie à Nîmes, auteur de nombreux livres sur les réflexothérapies et sur l’acupuncture,

- Le Professeur Pierre RABISCHONG, Professeur d’Anatomie à Montpellier, directeur de recherche à l’unité 103 INSERM à Montpellier, dont les travaux sur l’acupuncture sont mondialement reconnus,

- Le Docteur J.F. BORSARELLO auteur de différents ouvrages sur l’acupuncture,

- Le Docteur Georges BROUSSALIAN, qui assiste les homéopathes dans la pratique de tous les jours par la traduction qu’il a fait du répertoire de Kent,

- Le Docteur Henri JARRICOT qui nous a permis de découvrir les dermalgies réflexes du corps,

- Le Docteur Jean NIBOYET qui a consacré sa vie à l’étude de l’Acupuncture,

- Le Docteur Pierre SCHMITT qui a formé la plupart des grands homéopathes français,

- Le Docteur Andrée PELLETIER qui consacre sa retraite à transcrire toutes les observations qu’elle a noté durant son exercice d’homéopathe,

- Le Docteur Simone FAYETON (Marie-Luc pour ses élèves) qui a fondé l’AFADH (Association Française pour l’Approfondissement de la Doctrine Hahnemannienne).


Le GLEM n’aurait pu vivre sans le dynamisme de ses membres qui se sont succédés au parloir. Je veux parler des Docteurs Claude FLAMENT, P. PHUTTHAVONG qui ont fait partie de ces personnalités compétentes et disponibles, résolues à partager leurs connaissances, ainsi que C. MARCOWITCH et Claude CHAMPAGNAT qui malheureusement nous ont quittés.

D’autres sont venus les rejoindre et poursuivent actuellement le chemin chaotique que l’on a su leur montrer : le Docteur Aimé BRIOT dont l’expérience et la gentillesse naturelle séduisent son auditoire, le Docteur Marie-Josée EYRAUD-ROUX qui savent répondre présent lorsque nous en avons besoin.


Enfin notre amitié reste intacte pour nos anciens Professeurs, qui ont également scellé leur pierre sur notre édifice. Je citerai les Docteurs H. PETROS, E. SAUSSUS, T. LACROIX, R. P. HALM, A. NOVAK, DOURMELLE, R. VIGUIE, G. FICHES, J.P.DELPUECH, C. PIRO, A. SECONDY et encore bien d’autres qui se sont succédés à nos côtés.

Je ne saurais oublier les efforts faits pour le GLEM ailleurs qu’à Lyon. A le suite du Docteur Robert ARNOUD à Nantes, ce furent le Docteur Jean-Louis MEMAIN à Toulouse et le Docteur Jacques VANDROMME à Lille qui ont lancé des enseignements d’auriculothérapie dans les régions de l’Hexagone.


Mais notre époque actuelle n’a pas perdu de son dynamisme puisque le docteur Yves ROUXEVILLE et le Docteur Bernard DEFFONTAINES travaillent toujours activement à notre intégration au sein de la Fédération Française des Médecins Acupuncteurs pour leur Formation Médicale Continue, la F.A.FOR.ME.C. Cette fédération a initié la création du Collège Français d’Acupuncture, bâti sur le modèle des Sociétés Savantes. Le Docteur Eric KIENER et le Docteur Philippe CASTERA nous ont beaucoup aidés à nous investir dans le monde de l’Acupuncture.

N’économisant pas sa peine, Yves ROUXEVILLE a créé avec Michel MARIGNAN et notre ami tunisien Ali FARAH « Auriculo. Sans Frontières » afin que les médecins de pays à faible pouvoir économique puissent également bénéficier de notre enseignement.

Le Docteur Michel MARIGNAN a beaucoup apporté grâce à ses recherches concernant la thermographie de l’oreille et l’étude du VAS. Le Docteur Anthony de SOUSA et moi-même l’avons aidé dans ce dernier travail, qui intéressait tout particulièrement notre maître Paul NOGIER.

Le Docteur Raphaël NOGIER apporte un enseignement de qualité reconnue dans le monde entier, publie de nombreux livres traduits à l’étranger et nous représente activement auprès de l’OMS.

Le Docteur Alain HORVILLEUR dont la renommée mondiale dans le monde de l’Homéopathie atteint les plus hautes sphères,


Le Docteur Michel MARIGNAN, qui était admiré par Magdeleine FRIMAT, est également un ardent propagandiste de la Posturologie. Comme Yunsan MEAS ils sont désormais intervenants dans l’enseignement de la Posturologie en Faculté.
 

Le Docteur Bernard JULIENNE et son acolyte Alain MALLARD qui ont su maintenir la cohésion au sein de la recherche clinique en auriculomédecine, avec la participation active du Docteur Jean-Luc VIGNERON qui reprend l’enseignement au sein de l’EIPN.

 
Le Docteur David ALIMI qui nous apporte son approche neurophysiologique dans la recherche en auriculothérapie. On signalera ses deux principaux travaux : le premier étudie le soulagement des douleurs cancéreuses par auriculothérapie à l’Institut Gustave Roussy. Le second concerne la mise en évidence par I.R.M. fonctionnelle de zones cérébrales en relation avec les somatotopies auriculaires de Paul NOGIER. De nombreuses études comme celle-ci ont pu être cofinancées par le GLEM.

 
Le Docteur Yunsan MEAS qui était le grand espoir de Madeleine FRIMAT. Ce médecin sportif, judoka confirmé, ne l’a pas déçu en maîtrisant parfaitement bien la recherche sur l’apport antalgique de l’Auriculothérapie en milieu hospitalier.

Le Professeur Pierre MAGNIN vient nous révéler depuis peu de temps ses observations en chromoluminescence.

Le Docteur Martin DELAPLACE est un enseignant particulièrement dévoué en Auriculothérapie.

Sous la houlette du Docteur Anthony de SOUSA, les Docteurs Jean-Luc VIGNERON, Bernard DEFFONTAINE et Raphaël NOGIER poursuivent l’enseignement de l’auriculomédecine.

Il y a peu, le Docteur Raphaël NOGIER a organisé un séminaire international d’auriculothérapie, en Anglais, sur une semaine, avec l’aides des Docteurs David ALIMI, Bernard LECLERC, Michel MARIGNAN et Anthony de SOUSA.

Le Docteur Alain MESTRALLET nous a permis d’ouvrir une formation de médecine chinoise grâce à son expérience qu’il a acquise dans ce pays.

Le Docteur Daniel QUIN a donné une ouverture concernant la thérapie par les couleurs ; il a également repris l’enseignement de l’hypnose.

Les Annales du GLEM sont publiées chaque année afin que les thérapeutes laissent une trace pour la postérité

De nombreuses revues ont vu le jour au sein du GLEM. La première, « Auriculomédecine », éditée par Maisonneuve, était un recueil d’observations cliniques. Elle a été relayée par le «  Bulletin scientifique du GLEM. » puis sous l'impulsion du Docteur Michel MARIGNAN par « Sciences et Médecine nouvelle » (qui a hélas cessé de paraître) et qui apporta une note qualitative supérieure, avec un début de randomisation des études cliniques. La revue « Asclepios » (qui a également cessé de paraître) et l’aide de HAUG international nous ont permis d’éditer les conférences du 1° Symposium International d’Auriculothérapie et d’Auriculomédecine à Lyon en Mai 1994.

Notre collaboration en tant que commissaire général des Entretiens de Monaco, pour ce qui concerne Alain HORVILLEUR et moi-même, a permis de co-réaliser deux livres parus aux Editions du Rocher : « les thérapeutiques du stress » (1988), « l’homme et sa douleur » (1989). On sait combien ces sujets sont toujours d’actualité ! Son Altesse Sérénissime la Princesse Antoinette de Monaco, nous a permis de donner une dimension internationale à beaucoup de disciplines, qui étaient encore peu connues.

Nous poursuivons depuis 1990 notre collaboration avec l’OMS pour la divulgation de l’auriculothérapie (voir l’allocution de son Directeur général, le Professeur Hiroshi NAKAJIMA, en annexe à la rubrique téléchargement) et avec l’aide de Son Excellence le Dr. Olayiwola AKERELE.

Une charte de bonne pratique de l’auriculothérapie a été signée par les participants des 40 pays présents, lors de notre 3° Symposium international d’auriculothérapie et d’auriculomédecine, à Lyon en Mai 2000.

De nombreuses réunions de consensus ont vu le jour en auriculothérapie, afin de mieux divulguer une information réactualisée. Les premières ont eu lieu à Alba dans ce merveilleux cadre moyenâgeux. Les plus récentes ont été organisées dans les locaux du GLEM par La Commission d’Acupuncture auriculaire de la F.A.FOR.ME.C.

Oeuvrant dans l’ombre, « les petites fées » pour ne pas dire « les petites mains », ne doivent pas être oubliées, car le travail diplomatique est ingrat et déstabilisant pour celles qui gèrent des personnalités diverses qui jalonnent le GLEM. Mesdames Marie-Thérèse BONNET et Marie-Thérèse LORAS font partie de celles-ci, relayées par Isabelle LORAS qui n'a pas ménagé son temps et son énergie pour le bon déroulement de notre association, et depuis son départ à la retraite Madame Diana BITTNER, d'une efficacité remarquable.

N'oublions pas les épouses et époux des médecins qui nous aident, connaissent la signification de cette aide précieuse souvent épuisante au prix de la réduction temporelle du temps familial.

Le GLEM a su réunir les thérapeutes sur des sujets très variés comme : l’hypnologie médicale, l’auriculothérapie et l’auriculomédecine, l’acupuncture, la Médecine Chinoise Traditionnelle, la posturologie, l’homéopathie, la médecine manuelle et la vertébrothérapie, la phytothérapie, l’iridologie, la diététique, l’immunothérapie, l’aromathérapie, les maladies dégénératives, la médecine orthomoléculaire, la recherche en cancérologie, l’allergie, le souffle, etc.

L’art dentaire n’a pas été oublié, avec l’occlusodontie, la chélation, les somatotopies dentaires, l’auriculomédecine, la langue, etc…

Le GLEM a été heureux de co-organiser à plusieurs reprises des journées du souvenir au château d'Alba-La-Romaine où nous avions l’habitude de nous réunir fin juin à l’invitation de Magdeleine FRIMAT, d’abord pour remettre les diplômes de fin de cursus en acupuncture, puis les 23-24 juin 1990 pour une réunion de travail visant à restructurer complètement l’enseignement de l’auriculothérapie et de l’auriculomédecine.

En 1991, le Professeur Jean BOSSY nous a fait un exposé particulièrement rigoureux nous précisant l’intérêt de la neurologie en auriculothérapie. En 1992, le Dr. Michel MARIGNAN a présenté ses travaux et enregistrements sur l’identification du VAS, accompagné de Mr. Jean-Marc LE GOFF développant la théorie du chaos et ses implications médicales. En 1993, le Dr. Alain DUMAS nous a parlé de la maladie cancéreuse, le Dr. Yves ROUXEVILLE nous a fait mieux comprendre l’immunologie, puis le Dr. Marie-Hélène GROUSSAC nous a fait part des travaux du Professeur  ROUDIER et de ses recherches dans les maladies à composante immuno-génétique.

De nombreux groupes de formations ou de recherche sont créés en France avec l’esprit du G.L.E.M comme le GRAM (Groupe de Recherches en auriculomédecine).

Plusieurs enseignements universitaires ont vu le jour grâce au G.L.E. M – comme celui d’auriculothérapie dont le module est intégré dans le DIU-capacité d’acupuncture  à l’université de Nantes ou la formation d’auriculothérapie à la faculté de médecine de Sfax en Tunisie

Dans les deux cas,  le programme d’enseignement est issu du programme du G.L.E. M. Il comporte l’obligation de parler de toutes les possibilités de diagnostic et de traitement du point d’oreille. Ceci implique donc de présenter la détection du point par les couleurs ou les fréquences, en utilisant le RAC.

Nos deux confrères du G.L.E.M, Yves ROUXEVILLE et Yunsan MEAS sont à l’origine de ces formations.

Le GLEM pourra t-il survivre à l’évolution technocratique de la médecine actuelle ? On annonce régulièrement la mort programmée du GLEM. Notre structure survit, elle est bien vivante et bourrée de dynamisme, elle subsiste alors que de nombreuses Sociétés d’Acupuncture médicale ne font plus d’enseignement. Oui, les quelques dirigeants qui portent le GLEM sur leurs épaules ont parfois des périodes de découragement, de surcroit de travail, mais n’est ce pas le lot de toute entreprise humaine, surtout dans la période actuelle ?

Depuis 30 ans, Le GLEM a participé à plusieurs manifestations de l’ICMART (International Council of Medical Acupuncture and Related Techniques), dont un cours d'auriculothérapie dans le cadre de la posturologie fait au congrès de Washington par le docteur Michel MARIGNAN (voir compte-rendu ici),  et de la WFAS ( World Federation of Acupuncture Societies).

 

Le Professeur Pierre MAGNIN – Recteur Chancelier Honoraire  - Doyen Honoraire de la Faculté de Médecine de Besançon - est devenu notre Président d’honneur et participe activement à notre enseignement


Le Docteur Claudie TERRAL – Membre de l’Académie des Sciences de New York – Chercheur à l’INSERN  (Assistante en recherche fondamentale) – Diplômée de Biologie humaine  DERBH  - nous a rejoint au sein du Conseil d’Administration du G.L.E.M.  Ce chercheur d’un très haut grade médical a écrit un livre « Douleur et acupuncture – de la recherche à la clinique » - éditions Sauramps Médical – qui est une référence internationale.

Le GLEM a à son actif et sous l'implusion "folle" du Docteur Raphaël NOGIER, du Docteur Michel MARIGNAN et de moi-même plusieurs symposiums internationaux d’auriculothérapie et d’auriculomédecine, nous préparons actuellement le 7ème !.

Le premier Symposium d’Auriculothérapie et d’Auriculomédecine  a eu lieu à Lyon en 1994, en présence du Docteur Paul NOGIER  qui était heureux de voir ses élèves de tous les continents se réunirent en une seule et même assemblée. Cette union est notre force et notre dynamisme.

Le second s’est déroulé à Natal au Brésil en 1997 où de très nombreux médecins d’Amérique du Sud ont pu participer.

La troisième réunion se devait d’être à Lyon en 2000 pour débuter le nouveau millénaire. Lors de ce symposium une Charte Internationale d’Auriculothérapie  a été élaborée et signée par les intervenants et les participants. La voici.

 

 VERSION FRANCAISE.

CHARTE INTERNATIONALE DE L’AURICULOTHERAPIE.

Cette charte a pour but de réunir et d’harmoniser dans un consensus international les praticiens qui exercent l’auriculothérapie. Elle définit les conditions de bonne pratique médicale en auriculothérapie et les moyens nécessaires à leurs mises en œuvre au sein d’une pratique médicale actualisée.

 

1 – Aspect socio-économique du coût des soins.

     L’auriculothérapie répond au problème actuel international du surcoût des soins médicaux. En effet, elle prend en compte le rapport bénéfice/risque/coût. Cette technique a été répertoriée à Lyon (France) dans le cadre de l’O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) en novembre 1990. Elle peut être considérée comme une technique de soin peu coûteuse et dont la mise en œuvre demande peu de moyens techniques onéreux.


2  - Bonne pratique médicale.

     Elle doit être exercée ou contrôlée par un professionnel qualifié et compétent dans le domaine du diagnostic, du pronostic et de la thérapeutique médicale. Une formation spécifique adaptée définie pour un enseignement consensuel international sera qualifiée par un diplôme certifié par les différentes écoles mondiales

     Une formation médicale continue générale et spécifique doit être poursuivie par le « praticien conseiller » afin de répondre à la question éthique de la notion de « perte de chance » du patient. Cette formation doit utiliser les nouvelles possibilités didactiques et pédagogiques afin d’améliorer la compétence du médecin dans son exercice quotidien professionnel.


3 – Evaluation.

     Recherche clinique : l’observation clinique est un outil indispensable pour fournir une base de travail. La médecine factuelle peut être exploitée grâce à la création d’un réseau international de médecins.

     Recherche fondamentale : elle permet de comprendre les bases neurologiques et en terme de traitement de signaux de la méthode.


Le bénéfice thérapeutique peut être évalué en terme d’utilité et de qualité de vie de la population.
Un expert en méthodologie d’évaluation doit nous aider à mettre en place une enquête de satisfaction dans le cadre de l’opinion publique. Une bibliographie internationale avec des niveaux de preuve doit être mise en place grâce à une banque de données actualisées.


 

 ENGLISH

INTERNATIONAL CHARTER ON AURICULOTHERAPY

The object of this agreement is to unite and harmonize, by way of international consensus, all practitioners of auriculotherapy. It will define good medical practice in auriculotherapy and the necessary means for applying it into  the context of contemporary medical science.


1 – Socio-economic aspects of treatement costs.

Auriculotherapy responds to international concern over the costs of nowadays medical treatment.
It takes into account the benefit/risk/cost. The technique of auriculotherapy has been officially recognized in Lyon France, by W.H.O (World Health Organization) in November 1990. This type of treatment can be performed at low cost, and requires little or no expensive technical equipment.

 

2 – Good medical practice

Auriculotherapy should only be practiced or supervised by qualified medical professionals competent in the fields of diagnosis, prognosis and therapeutics. Specific training adapted to an international teaching standard will be qualified by a diploma, certified by the various schools of auriculotherapy throughout the world.

Continuous medical training, in general as well as specific fields, should be undertaken by the practitioner, so as to meet ethical concern over the notion of “loss of opportunity” for the patient. Such training should take into account new developments in modern didactic methods, in order to enhance the physician’s competence within his/her medical practice.

 


3 – Evaluation

Clinical research : clinical observation is an essential tool in providing a working foundation for research. Development of factually based medicine can be enhanced by the creation of an international network of physicians.
Fundamental research : is the means by which we are able to understand the neurological basis of auriculotherapy, particularly in terms of signal analysis.

Benefit of treatment can be evaluated in terms of usefulness and effect on the quality of life of a population
An expert in evaluation methodology should be referred to, in wiew of assessing the extent to which public opinion is satisfied with the method. An international bibliography, containing indications of scientific proof, has yet to be established, using an up-to-date database  

 

 

 ESPAÑOL

CARTA INTERNACIONAL DE LA AURICULOTERAPIA

Esta carta tiene como objetivo reunir en un consenso internacional a lors facultativos que ejercen en Auriculoterapia
Define las contictiones de una buena pratica mèdica en auriculoterapia y los medios necesarios a su aplication en el seno de una practica médica actualizada.


1 – Aspecto socioeconomico del coste de la atencion médica.

La auriculoterapia responde al actual problema internacional del exceso de coste de los tratamientos médicos. En efecto, tiene en cuenta la relacion benefico/riesgo/coste. Esta técnica se reconocio en Lyon (Francia) en el marco de la O.M.S (Organizacion Mundial de la Salud) en noviembre de 1990. Puède considerarse come una técnica de tratamiento poco costosa y cuya aplicacion requiere pocos medios técnicos caros

2 – Buena practica médica

Debe ser ejercida y controlada por un profesional capacitado y competente en el ambito del diagnostico, pronostico y terapéutica médical. Una formacion especifica adaptada definida por una ensenanza consensual internacional sera calificada por un diploma reconocido por las diferentes escuelas mundiales.
El « facultativo consejero » debe seguir una formacion medica continua, general y especifica con el fin de responder a la question etica de « carencia de oportunidades » del paciente.


3 – Evaluacion

Investigacion clinica : la observacion clinica es un instrumento indispensable para proporcionar una base de trabajo. La medicina a partir de la observacion pratica puede desarrollarse gracias a la creacion de una red internacioanal de médicos.

Investigacion fundamental : permite comprender las bases neurologicas del método asi como el tratamiento de los signos (el pulso).

El beneficio terapeutico puied evaluarse en terminos de utilidad y de calidad de vida de la poblacion.
Un experto en metodologia de evaluacion debe ayudarnos a realizar una encuesta de satisfaccion en el marco de la opinion public.

 

 

Notre quatrième Symposium international a vu le jour à Porto Rico en 2003.
Le cinquième symposium organisé par le GLEM s’est déroulé à Lyon en 2006 sous la présidence de sommités mondialement reconnues comme le professeur Pierre Rabischong.
Le sixième symposium a élu domicile à Bologne en Italie en 2009 grâce à notre ami le Docteur Marco ROMOLI.

A chaque nouveau symposium, la pratique internationale de l'auriculothérapie et de l'auriculomédecine s’enrichit de conférences scientifiques référencées qui essaiment de par le monde cette technique médicale  innovante. Grâce à une exigence de rigueur scientifique de plus en plus forte et l'esprit résolument moderne insufflé à ces symposia, dont le directeur du comité scientifique (et aussi directeur scientifique du GLEM) a toujours été depuis leur création le docteur Michel MARIGNAN,
entouré de nombreux scientifiques étrangers, la "barre" est mise de plus en plus haute. C'est une nécessité. 

Le septième Symposium est en préparation et aura lieu à Lyon les 8 et 9 juin 2012.

Le GLEM  s’est fixé un objectif, intégrer le cadre de la formation médicale continue, but atteint depuis 3 ans. Il est référencé auprès de la FAF PM  (Fonds d’Assurance Formation  de la Profession Médicale) avec plusieurs réunions annuelles qui permettent aux médecins de suivre un enseignement de qualité validant pour leur profession.

--------------

Docteur Chantal VULLIEZ
Présidente du GLEM de 1985 à 2008
Actuellement co-vice- présidente

Article adapté en septembre 2011 par le Dr. Michel MARIGNAN


Date de création : 16/09/2011 @ 12:00
Dernière modification : 26/02/2012 @ 23:46
Catégorie : Articles généraux
Page lue 16271 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article


Réaction n°2 

par Doobley le 30/04/2014 @ 23:25

Je vois ce site ce soir pour la première fois. Je ne connaissais pas tout cela. Voici ma contribution.
Il y a 10 ans j'étais en vacances à Aix en Provence (je venais de Los Angeles où je suis maçon), dans la famille de ma soeur. J'étais incapable de faire un pas, à cause d'une sciatique par hernie discale. La quatri-me en 6 ans, on voulait encore m'opérer car 5 infiltrations à l'hopital n'avaient rien fait, je prenais de la morphine, et j'avais mal à l'estomac à cause des anti-inflammatoires. Mon pharmacien m'a dit "allez voir Marignan, il peut sûrement vous aider". J'ai téléphoné, il m'a dit "je ne peux pas, je suis débordé".  A ma grande surprise, il me rappelle le lendemain : venez aujourd'hui.
Je suis arrivé dans une salle d'attente pleine, des personnes attendaient dans le couloir d'un  immeuble assez ordinaire à Aubagne. Il m'a pris vers 11 heures du soir. Son cabinet était encombré de piles de papiers de partout, mais il m'a écouté longtemps malgrès l'heure. Il m'a posé des tas de questions que on ne m'avais jamais posé. Je souffrais comme pas possible de la jambe et cela m'ennuyait car je ne voyais pas le rapport avec ma hernie et ma douleur Il m'a gardé très longtemps, au moins une heure. Puis il a essayer de m'expliquer selon lui ce qui n'allait pas, mais je ne sais plus quoi. Je sais pas comment il a fait, mais il m'a mis des aiguilles dans les deux oreilles, trois ou quatre, et après je n'avais plus de douleur du tout.
Je n'ai jamais été opéré, je n'ai plus jamais souffert du dos et je construit des maisons à Los Angeles depuis 10 ans sans aucune douleur. Je ne sais pas s'il peut lire ce message, mais je veut lui dire MERCI, depuis cela je vis normalement et je sais que c'est grâce à l'auriculotherapy. Ici on connait pas, alors si un jour j'ai encore des problèmes je retournerais en France.
Merci et continuez vos recherches.
J. Doobley

Réaction n°1 

par FLO le 12/06/2012 @ 01:14

En 1990 j'ai demandé à la Grande Pharmacie Homéopatique de m'indiquer le meilleur homéopathe de Lyon, on m'a répondu "vous n'aurez pas RV avant 6 mois, Elle est connu jusqu'en Chine pour ses travaux". j'ai téléphoné en indiquant que c'était urgent, 2 jours après on m'appelait, quelqu'un s'était désisté... Je suis entrée dans une salle d'attente immense, pleine de patients, d'autres assis parterre dans le couloir. J'ai eu la très grande chance de ma vie de rencontrer le Dr FRIMAT (Elle avait 2 assistantes qui m'avaient dit "Elle a 76 ans, elle pète feu, mais nous Elle nous épuise !), qui m'a dit après avoir "testé" mes oreilles: "si je ne vous avais pas vu arriver sur vos jambes, je penserais que vous êtes hospitalisée, vous n'avez plus aucune énergie qui passe", je lui ai répondu " je n'aurais pas su vous l'exprimer comme ça, mais c'est exactement ce que je ressens". Court dialogue imprimé à jamais dans mon cerveau. Ainsi j'ai connu l'auriculothérapie, ainsi que la "méthode du Dr Kousmine" en me faisant lire tout de suite "Sauvez votre corps'' et Elle m'a dit "vous allez comprendre pourquoi vous êtes si mal".  J'avais 53 ans, je n'en pouvais plus depuis plus d'une douzaine d'années. Toute toute mon équipe professionnelle croyait que j'avais un cancer. 3 mois après j'ai eu l'impression d'être sur un tapis volant.. et je suis toujours dessus. j'ai travaillé jusqu'à 70 ans en Angleterre, dans le Golfe Persique, 10 à 12 h par jour, 7 jour sur 7. Quand je rencontrais des anciens de mon équipe, ils me demandaient ce qui s'était passé et je racontais la rencontre avec le Dr FRIMAT, l'auriculothérapie et ce qu'elle m'avait appris. Ce que, depuis 22 ans, je continue à transmettre:  COMMENT (RE)TROUVER L'ENERGIE ET LA GARDER.
 
^ Haut ^